SE FORMER EN INTÉRIM POUR RÉUSSIR SA RECONVERSION PROFESSIONNELLE

  1. Formations
  2. Se former en intérim pour réussir sa reconversion professionnelle

Une reconversion est un moment clé dans une vie professionnelle. Pour réussir sa reconversion, sa réorientation ou sa transition professionnelle, il faut se poser plusieurs questions mais également compter sur des soutiens opérationnels.
Le travail temporaire accompagne et forme les personnes qui souhaitent conduire au mieux cette reconversion.

LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE, QU'EST-CE QUE C'EST ?

Un parcours professionnel se construit dans la durée, et la plupart des personnes changent plusieurs fois de carrières et d’emplois durant leur vie. Plusieurs raisons peuvent motiver ces changements :

  • La nécessité de trouver un emploi parce que certains secteurs ne recrutent plus,
  • Le souhait d’augmenter sa rémunération,
  • L’envie d’être mieux reconnu dans son travail,
  • Le souhait de découvrir un nouvel environnement et d’apprendre un nouveau métier, l’envie de changer,
  • Le besoin de travailler plus en accord avec ses valeurs, son caractère et son projet de vie,
  • La volonté de rebondir après des accidents de la vie.

Une reconversion professionnelle consiste ainsi à changer de métier, de secteur d’activité, de statut professionnel…

PRÉPARER SA RECONVERSION PROFESSIONNELLE

Il n’y a pas d’âge ou de particularités pour envisager une reconversion professionnelle. Tout le monde peut le faire. Mais il y a quelques questions de bon sens à se poser :

  • Qu’est-ce que j’aime faire ?
  • Qu’est-ce qui motive mon besoin de changer ? Est-ce que je pourrais y répondre ailleurs ?
  • Est-ce que le métier, le poste, le secteur qui m’intéressent proposent des opportunités d’emploi et de progression ? Est-ce qu’il y a des concours à passer ou des certifications à obtenir ?
  • Est-ce qu’il y a des obstacles majeurs à mon projet ? (on ne peut pas exercer certaines professions si on a une mauvaise vue par exemple.)
  • Est-ce que j’ai les ressources pour pouvoir m’y consacrer ? Temps, disponibilité, motivation, caractère, habileté…
  • Est-ce que le nouveau projet me permettra de gagner ma vie de la manière qui me convient ?

Il est important de rester ouvert d’esprit et de ne pas idéaliser son futur emploi.

QUELQUES CONSEILS ET OUTILS POUR LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE

Une reconversion professionnelle se prépare et ne s’improvise pas. Elle peut notamment prendre du temps. Pour mettre toutes les chances de son côté, nous recommandons quelques bonnes pratiques :

  1. Il peut être très utile de faire le point sur ses compétences (et également ses lacunes), grâce à un bilan de compétences, des savoir-faire ou des « savoir-être », de plus en plus importants.
    Cela permettra notamment d’identifier les besoins de formation liés au nouveau projet,
  2. Le cas échéant, il est possible de procéder à une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) afin de faire reconnaître formellement les compétences issues de l’expérience professionnelle passée,
  3. Se poser la question du financement de sa transition professionnelle. Qui va financer la ou les formations permettant de réaliser un nouveau projet professionnel ? Comment vivre si on se retrouve sans salaire durant une période ?
    Le Compte personnel de formation peut apporter une solution, Pole Emploi peut également financer des formations pour les demandeurs d’emploi.
  4. Ne pas hésiter à se faire accompagner. Les collègues, les agences d’emploi, les conseillers d’orientation, les formateurs seront de bon conseils.

SÉCURISER SA RECONVERSION EN SE FORMANT EN INTÉRIM

Les entreprises de travail temporaire sont au cœur des mutations du marché de l’emploi, elles connaissent donc les besoins en compétences, les fonctions et métiers qui recrutent et qui se développent aujourd’hui et demain.

L’agence d’emploi, un soutien précieux pour une reconversion professionnelle

En partageant ses projets avec votre agence d’emploi, l’intérimaire bénéficie de conseils pratiques, de retours d’expérience et d’outils.
Il peut même construire un projet de reconversion en commun. La Branche du travail temporaire a en effet mis en place plusieurs possibilité de financement pour renforcer ou développer ses compétences.

Les dispositifs de formation reconversion de l’intérim

Au-delà des multiples opportunités de formation offertes par l’intérim, quelques dispositifs portent une attention toute particulière aux personnes en situation de reconversion.

Pour les personnes bénéficiant d’expérience et d’activité

Le CPF de Transition Professionnelle (CPF TT) permet au salarié de se réorienter professionnellement, de se qualifier, de changer de métier ou de profession, grâce à une formation spécifique.

Pour pouvoir bénéficier de ce dispositif, l’intérimaire en mission d’intérim doit respecter ces critères :

  • Justifier d’une ancienneté de 1 600 heures de travail temporaire (toutes missions confondues) au cours des 18 derniers mois,
  • Dont 600 heures dans l’entreprise de travail temporaire dans laquelle l’intérimaire dépose sa demande de formation spécifique.

L’intérimaire dépose son dossier auprès d’une Association de Transition Professionnelle (ATPRO), cet organisme examine la cohérence du projet ainsi que les perspectives d’emploi. Si les conditions sont réunies, cette formation intérimaire pourra être financée.

Pour les personnes qui souhaitent mettre leur formation en pratique

Le Contrat de développement Professionnel Intérimaire (CIPI) permet l’obtention d’une première qualification professionnelle ou d’une qualification complémentaire pour renforcer ses compétences et s’articule autour d’une formation théorique doublée d’une période d’application en mission(s) d’intérim.

Pour les personnes en situation d’inaptitude ou de handicap,

Par suite d’un accident de travail, de trajet ou d’une maladie professionnelle, la Branche du travail temporaire à mis en place un dispositif spécifique, le Contrat d’Alternance de Reconversion (CAR).