LES BONS REPÈRES POUR UNE MISSION D'INTÉRIM RÉUSSIE

    Vous cherchez un premier emploi, des missions de courte durée ou un travail d’appoint (en complément de vos études par exemple) ?
    C’est donc le bon moment pour faire le point sur vos connaissance pratiques sur l’intérim. On vous partage quelques repères utiles pour repartir du bon pied !

    Parlons de vous d’abord : les bons réflexes santé !

    Parlons un peu de vous d’abord. Profitons de la reprise pour faire le point sur les bons réflexes santé. Pour cela, nous vous partageons quelques informations pratiques pour faire le point sur ce qui vous permet de rester en forme toute l’année :
    • Où en êtes-vous de vos activités sportives ?
    • Et niveau sommeil, qu’est-ce que cela donne ?
    • Sans oublier un petit point de contrôle sur les risques liés à l’alcool

    Ceci étant fait, parlons des choses incontournables à savoir en intérim !
    Vous pouvez également regarder cette courte vidéo.

    Le travail en intérim : quoi, pourquoi, pour qui ?

    Le travail temporaire (ou intérim) consiste à être embauché pour une mission d’une durée limitée par une agence d’emploi (ou agence d’intérim) pour le compte d’une entreprise utilisatrice, c’est-à-dire l’entreprise cliente chez qui l’intérimaire va réaliser la mission. Le CDI Intérimaire est également possible.

    Le rôle de l’agence d’intérim est de trouver les bonnes compétences disponibles pour répondre aux besoins de l’entreprise utilisatrice. L’intérimaire est un salarié rémunéré par l’agence d’emploi, on parle donc de salarié intérimaire.

    Les entreprises ont recours au travail temporaire quand elles doivent faire face à certaines situations précises telles que :
    • Accroissement temporaire d’activité
    • Remplacement d’un salarié
    • Emploi saisonnier
    • Emploi soumis par définition à des variations d’emploi (comme l’hôtellerie, la restauration, les centres de vacances et de loisirs…)

    Pour en savoir plus, c’est ici.

    Toutes les personnes peuvent signer un contrat de mission de travail temporaire, du moment qu’elles ont l’âge légal et qu’elles ont le droit de travailler en France.

    Le salaire en intérim

    La rémunération de l’intérimaire est fixée dans le contrat de travail temporaire. Elle se calcule sur la base du nombre d’heures effectuées en mission.

    La loi précise que les salariés intérimaires doivent bénéficier d’un salaire identique aux salariés occupant le même poste dans l’entreprise utilisatrice (pour la même qualification).
    Enfin, la rémunération ne peut pas être inférieure au salaire minimum fixé en France.

    Lorsqu’un intérimaire termine sa mission d’intérim, il touche une indemnité de fin de mission. Elle représente 10% de la rémunération totale brute, y compris les éventuelles indemnités ou primes intégrées au salaire de base.

    En savoir plus sur le salaire en intérim.

    Formation, emploi et intérim

    Parce que le développement des compétences est un sujet clé pour les intérimaires, la Branche du travail temporaire a mis en place plusieurs dispositifs pour faire le point sur ses compétences et se former.

    Ces dispositifs permettent à la fois de se former et de travailler dans le cadre de missions d’intérim. Ainsi l’intérimaire peut développer son socle de connaissances et également son savoir-faire.

    Ces dispositifs sont pensés selon les profils des intérimaires, pour être sûr de répondre à leurs besoins :
    • Moins de 29 ans
    • Sans expérience
    • Avec de l’expérience ou par suite d’une longue période sans emploi
    • Avec des qualifications à renforcer
    • À la suite d’un accident du travail
    • En CDI intérimaire…

    Dans tous les cas, l’agence d’emploi est le partenaire clé de l’intérimaire pour développer ses compétences.

    Pour en savoir plus sur la formation et l’emploi en intérim.

    La protection sociale et les droits des intérimaires

    Comme tous les salariés, les salariés intérimaires bénéficient d’une protection sociale.

    • Dès la 1ère heure travaillée, ils sont couverts par le régime de prévoyance qui compense les pertes financières liées à d’éventuels arrêts de travail en cas d’accident du travail, d’accident de trajet ou une maladie professionnelle.
    Au-delà de 414 heures travaillées sur les 12 derniers mois, les travailleurs temporaires sont également couverts en cas de maternité, d’accident en dehors du cadre de travail ou de maladie de la vie privée.

    • Ils bénéficient également d’une complémentaire santé (aussi appelée mutuelle) dès qu’ils dépassent 414 heures de travail sur les 12 derniers mois.
    Celle-ci leur permet de rembourser le reste à charge de certaines dépenses de santé en complément de la Sécurité sociale (comme les consultations médicales, les médicaments, les dépenses optiques, dentaires, auditives…).

    S’ils le souhaitent, ils peuvent adhérer à une couverture santé anticipée dès leur première heure de travail.

    Pour en savoir plus sur la protection sociale des intérimaires.

    Enfin, la Branche du travail temporaire a mis en place des services et des aides spécifiques pour les intérimaires, afin de leur faciliter l’accès aux missions de travail temporaire ou les projets de vie :
    • Garde d’enfants
    • Location de véhicules
    • Logement en mission
    • Accès au crédit
    • Logement locatif
    • Service social en cas de difficultés…

    Pour en savoir plus sur les services et aides pour les intérimaires.

    Si vous souhaitez en savoir plus sur les choses essentielles à connaître sur l’intérim, nous avons rédigé une page pour vous !

    Agences d’intérim : des outils pratiques pour l’emploi des personnes en situation de handicap

    La Branche du travail temporaire s’est engagée dans une démarche paritaire volontaire en faveur du développement, du maintien dans l’emploi et de l’insertion des personnes en situation de handicap. En développant des outils pratiques, il s’agit d’encourager les entreprises à devenir “handi-accueillante ».

    Lire la suite

    Les atouts des intérimaires : la capacité d’apprentissage

    Rentrée : les bons repères pour une mission d’intérim réussie

    La garde d’enfants pour les intérimaires : bien préparer la reprise