LE CONSEIL EN ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE (CEP) : FAIRE LE POINT SUR SON AVENIR PROFESSIONNEL QUAND ON EST INTÉRIMAIRE

  1. Accueil
  2. Intérimaires
  3. Développer ses compétences
  4. Le conseil en évolution professionnelle

Dans cette rubrique :

• Le rôle du CEP
• Comment en bénéficier
• Comment il se déroule
• Différences avec le bilan de compétences

Lorsqu’un intérimaire souhaite faire le point sur son parcours professionnel et envisager son avenir, le conseil en évolution professionnelle (CEP) donne accès à un accompagnement gratuit.

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) correspond à un dispositif d’accompagnement professionnel gratuit. Chaque salarié intérimaire peut y faire appel pour réaliser un bilan de sa situation et de ses projets. Le CEP permet notamment d’envisager une reconversion ou un projet de formation pour parvenir à son objectif.

QUEL EST LE RÔLE DU CONSEIL EN ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE ?

Le ministère de l’Emploi a mis en place le conseil individuel en évolution professionnelle pour permettre aux salariés ou aux demandeurs d’emploi de : 

  • Exprimer son besoin en matière d’évolution professionnelle ; 
  • Accéder à une information personnalisée pour élaborer un projet professionnel adapté ; 
  • Mettre en place une stratégie professionnelle ;
  • Vérifier la faisabilité de ce projet ;
  • Identifier les compétences et qualifications et envisager un projet de formation si nécessaire ; 
  • Trouver un financement adapté.

Les intérimaires qui souhaitent bénéficier d’un CEP doivent s’adresser aux organismes désignés pour chaque région.

Ces opérateurs régionaux désignent un référent chargé d’analyser le parcours professionnel. Ensuite, chaque entretien individuel doit permettre de clarifier le projet de transition.

En savoir plus sur le site officiel www.infocep.fr.

COMMENT BÉNÉFICIER D’UN CONSEIL EN ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE ?

Le CEP ne donne pas droit à une autorisation d’absence de la part de l’entreprise de travail temporaire. L’intérimaire doit donc organiser cet accompagnement sur son temps libre.
Toutefois, de façon exceptionnelle, un accord d’entreprise peut autoriser à en profiter sur le temps de travail, à condition d’obtenir l’aval de l’employeur. Dans la majorité des cas, ce bilan professionnel a lieu hors du temps de travail.

COMMENT SE DÉROULE LE CEP ?

Le conseil en évolution professionnelle se compose de 2 niveaux. Un intérimaire peut décider de suivre uniquement le premier.
Toutefois, il est recommandé de suivre chaque niveau pour être accompagné et élaborer un plan d’action pour sa vie professionnelle.

L’accueil individualisé

L’organisme agréé choisi accueille le bénéficiaire afin de : 

  • Analyser la situation professionnelle de l’intérimaire et ses besoins ; 
  • Identifier les acteurs permettant une évolution professionnelle ;
  • Mieux connaître son environnement professionnel : marché de l’emploi, évolution des métiers ; 
  • Identifier les démarches pour concrétiser son projet professionnel : stratégie envisagée, aides et formations adaptées.

Le premier entretien professionnel permet de faire le point sur les besoins du bénéficiaire. Le conseil personnalisé se met ensuite en place avec la possibilité de se former et de réaliser une reconversion professionnelle.

L’accompagnement personnalisé

La seconde étape consiste à accompagner le bénéficiaire pour avancer dans son évolution professionnelle : 

  • Accéder à une information personnalisée en matière d’emploi, de formation et de financements ;
  • Prioriser les besoins en matière d’évolution professionnelle ;
  • Obtenir une aide concrète pour la mise en œuvre de ce projet professionnel : réalisation d’un plan de financement et concrétisation du projet d’évolution.

Les organismes habilités se chargent de réaliser des plans d’action correspondant aux parcours professionnels de chaque bénéficiaire. L’accompagnement peut aussi bien mener à une formation professionnelle qu’à la validation des acquis de l’expérience (VAE) ou à l’orientation vers un métier.

QUELLES DIFFÉRENCES ENTRE LE CEP ET LE BILAN DE COMPÉTENCES ?

Le conseil en évolution professionnelle se rapproche du bilan de compétences. Toutefois, quelques différences existent entre les deux dispositifs d’orientation professionnelle : 

  • Dans le cadre du plan de développement des compétences, l’intérimaire doit informer son entreprise de travail temporaire du fait qu’il réalise un bilan de compétences. Aucune obligation n’existe en ce qui concerne le conseil en évolution professionnelle; 
  • Le conseil en évolution professionnelle (CEP) est gratuit alors que le bilan de compétences est payant et demande bien souvent la mobilisation de son compte personnel de formation (CFP) ; 
  • Le bilan de compétences doit être réalisé dans la limite d’une durée de 24 heures (réalisables en plusieurs séquences). Le CEP, de son côté, n’est pas limité dans le temps.